Témoignage

Couloirs de neige dans le Cotiella

Le 06/03/2016 par Gerardin Eric

Lorsque nous avions fait le programme, nous rêvions d'une escapade à Gavarnie afin de gravir 2 ou 3 étages avec un bivouac. C'est pour cela que nous avions choisi ce 1er WE de mars où généralement les cascades sont en conditions avec de la glace plus tendre.

Encore hélas, la glace pyrénéenne ne sera pas au rendez-vous cet hiver et c'est bien la difficulté de cette activité qui devient de plus en plus éphémère. Il faut vraiment être disponible (ou se rendre disponible) lorsque les conditions sont là.

En plus, la météo n'est pas bonne et les quantités de neige tombées la semaine précédente sont importantes notamment su le Piémont. David fait preuve d'ingéniosité en proposant le massif du Cotiella où nous ne sommes pas allés tous les deux depuis plus de 20 ans. Comme lorsque nous avions opté pour la Sierra de Cadi avec le groupe précédent, il a moins neigé côté espagnol et surtout la météo semble meilleure. Il y a un peu d'hécatombe ce WE avec seulement 4 jeunes (Stéphane, Romain, Théo et Thomas) mais nous pouvons tous embarqué à notre aise dans le Land Rover de David indispensable pour cette nouvelle aventure. En effet, après Saravillo, dernier pueblo, la piste pour le col de Plan fait 18km. Elle est carrossable mais à mi-chemin la neige fait son apparition. Le Land fait des merveilles et nous montons doucement dans une belle forêt. Ce massif calcaire est magnifique et vraiment dépaysant. 40 cm sur la piste vers 1800m, le Land n'a pas assez de hauteur pour continuer et même en mettant les chaînes ce n'est pas mieux. Chargés comme des mules avec 2 sacs chacun, nous montons en raquettes le dernier kilomètre pour arriver à la cabane du col de Plan à 1928m. Nous avons tout pris pour passer une belle soirée....

Déchargés, nous partons assez vite pour une découverte du massif et un objectif assez simple: le couloir NE de la Pena de la Una. L'approche en raquettes est assez longue (1h30) mais le motif est évident et esthétique. Hormis le ressaut de base qui nécessite un peu d'attention, la suite n'est qu'une pente à 45° où nous brassons pas mal. D'ailleurs nous n'avons pris qu'un piolet pour réviser les fondamentaux de la progression en mouvement sur la neige. La sortie sur l'arête est ventée. La descente sur l'arête est délicate au début puis arrivés au col nous basculons versant NE à l'abri du vent pour retrouver nos raquettes.

Bonne mise en bouche, nous retrouvons notre cabane sommaire où nous pouvons faire un feu permettant de faire sécher les affaires. Super soirée!

Dimanche, nous partons pour la Pena els Litase juste au dessus du refuge et son beau couloir NE. David, toujours pédagogique, prend le temps des explications et essaie de peaufiner la progression et la sécurité. Car, le couloir est plus technique et il y a 5 ressauts mixtes assez délicats. Très beau couloir à conseiller avec encore une descente directe vers la cabane magnifique.

Encore, un beau WE de montagne passés tous ensemble dans un massif enchanteur!






COMITE DEPARTEMENTAL HAUTES PYRENEES

Rechercher